Les fripes, c’est chic !

Mokolo - Friperie

Hello tout le monde !

J’en connais qui vont se tordre de rire en lisant ce post ! Ha oui les fripes c’est chic  même si personne n’ose en parler. Plusieurs enquêtes révèlent que ces vêtements de seconde main viennent des associations caritatives en Europe, des stocks d’usine ou de fin de vente de boutiques.

Eh oui au moins un tiers des vêtements laissés dans les bennes de collecte pour les pauvres sont en réalités revendus aux fripiers grossistes et sont envoyés sur nos terres. On ne donne plus gratuit, on vend même si c’est à moindre coût. Tant pis pour l’image des associations, cette filière juteuse ne s’arrêtera pas de sitôt. Voulez vous savoir pourquoi ?

Le marché de seconde main n’est pas une nouveauté. En Europe les friperies foisonnent et sont tendance. S’habiller bien et pas cher… Tout le monde s’y met !

Outre les magasins de fripes, on ouvre soi même un « vide dressing » si on a pas de boutique, histoire de revendre ses propres vêtements à moindre coût dans des buts divers : renouveler sa garde robe, se séparer des vêtements qui ne nous vont plus, se séparer des vêtements qu’on aime plus… etc..

Vide dressing

D’autres arrivent même à rendre la fripe de marque très chic sous le doux nom de « vintage« . Les gens en raffole : une pièce ancienne Gucci , Hermès ou Chanel revendue à bas prix mais qui fait le bonheur de son acheteur.

Ici au Cameroun, ces vêtements de seconde main ne sont pas toujours mis en valeur dans des locaux adaptés mais sont revendus souvent sur de simples sacs tressés à même le sol. Ces vêtements sont communément appelés « déballé-emballé« …

Fripes2

En bonne Gazelle que je suis je me suis intéressée de près à ces vêtements qui ont le vent en poupe. J’en connais qui ne se vante pas d’aller acheter de la friperie : surtout les camerounais 🙂

Mais j’en connais aussi qui sont très fiers de leurs achats en friperie : les expatriés. Si si j’en ai rencontré qui s’habillent en friperie depuis maintenant plus de 20 ans. Vous me direz QUOI ?!!?

Mais chers lecteurs il y’a 20 ans il n’y avait même pas  Score, Casino, Mango, Wrangler ces grands magasins partout en Afrique etc . Ça ne m’étonne pas que le seul moyen de se fournir en fringues soit le marché et de ce fait la friperie du coin ! Pourquoi changer ses habitudes si on y trouve son compte ?

J’ai voulu aller vérifier par moi même ce qui fait leur bonheur et j’ai d’abord fait une expédition au marché de LOUM pas loin de Njombé

Petit marché de fripes simple en plein air où le simple tee shirt peut aller de 200 fcfa à 1500 fcfa selon la qualité, le top de 1500 à 3000 cfa, les sacs de 500 fcfa à 2000 fcfa, les robes, les pantacourts et j’en passe.

On y trouve parmi d’autres vêtements de marques anonymes des tee shirt et chemises Celio, des tops et jupes Zara, Jennifer, Mango, des jeans Levis, des vêtements pour enfants Catimini, Jacadi heu… Je me croyais dans un centre commercial de Paname.

Dans un tas de sacs pseudo « vintage » une amie a déniché un sac noir en cuir estampillé « Victoria’s secrets » une édition limitée de la marque renommée de lingerie du même nom.

Au marché de Loum il y’a des trésors ! Je comprend les expatriés du coin. Ces pièces sont plus ou moins correctes, d’autres portent encore l’étiquette du magasin. Whaou je suis scotchée… Là oui les fripes c’est chic. 

J’ai voulu retenter l’expérience au marché de Mokolo à Yaoundé ma curiosité en alerte. Le marché a changé en 10 ans, on retrouve maintenant les fripes dans les boutiques ! Il faut aimé fouiller et supporter cette odeur propre aux vêtements de la fripe. On retrouve beaucoup plus de vêtements originaire de la Chine. Au secours. J’avoue que je n’ai fait que 2 boutiques dans les nouveaux bâtiments et je n’ai pas pu aller plus loin, étant venue là pour acheter des sandales. En plus les marchands fixent un premier prix élevé (plus de 5000 fcfa et même 15000) peut être sentent ils que je suis une « pseudo locale ». On est bien loin des prix de Loum.

Je n’ai pas encore tenté d’autres marchés et je me réserve pour une autre fois.

Les fripes portés ne sont pas logotypés « achetés en fripes » ! Si la personne ne dévoile pas ses sources on ne soupçonnera jamais d’où viennent les vêtements. On retient la beauté du vêtement et la marque d’origine.

La crise économique fait que plus de 50 % des camerounais s’habillent en friperie. Ok j’exagère peut être moins mais en réalité ça dépend des régions.

Si on a pas les moyens de se payer tout le temps des vêtements de grands magasins on va dans les boutiques du quartier ou au marché. Si dans le neuf on ne trouve pas ce que l’on veut on tente la friperie, c’est rapide, à bon prix et on marchande. On y va …. incognito n’est ce pas ? 

Allez avouez… Les fripes quand c’est chic, ça rend service et ça ne fait pas de mal au porte-monnaie.

Gazelle

Publicités

2 réflexions sur “Les fripes, c’est chic !

  1. Merci d’être passée par mon blog. 🙂

    Quand j’allais en fripe au Cameroun, je disais que j’allais chez Jean-François. Lol. Ça fait plus chic. Les prix sont plus élevés à Yaoundé probablement parce que c’est la ville et à mokolo, les vendeurs paient la location des boutiques.
    C’est une bonne alternative aux chinois qui envahissent les étalages des magasins et aux magasins qui vendent tout le temps les mêmes choses. Au moins, les pièces sont uniques.
    Par contre, il faut vraiment avoir le courage. L’odeur m’est insupportable. J’en connais qui se lève à 5h pour le déballage.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s