Douala, ma douce…

Douala - cameroun

Hello tout le monde !

Eh oui Douala il y’a tellement à dire que je ne sais pas par où commencer. J’ai passé le week-end dernier dans cette ville et j’y retourne vendredi demain et oui j’avoue je commence à l’aimer et même à regretter de ne pas y habiter. Merci pour vos encouragements pour Njombé 🙂 mais un village reste un village. C’est reposant et c’est trop calme pour la citadine que je suis.

Le match Njombé- Douala est perdu d’avance. La belle des champs va peut être se révéler plus tard mais pour l’instant mon cœur est attiré par Douala. Cette ville a cette particularité de vous faire vivre plusieurs sensations…

–          si vous voulez vivre local il n’y a qu’ à circuler en ville, entre les motos taxis, les routes cabossées, la chaleur, les marchés  et la population hétéroclite. Toujours bruyante, trop chargé, on s’énerve, on s’amuse et on tolère les frasques de nos frères et sœurs qui ne cherchent qu’ à gagner leur vie. Pour la nourriture,  un bon poisson braisé au port ou un Chawarma au bord de la route fera l’affaire. Qu’est ce que c’est bon, petit mais bon !

–          Si vous voulez vivre comme un étranger, si vous avez une voiture et des sous ; rien de plus simple ; la journée se passe tranquille entre le port, Akwa, Bonapriso, et Bonandjo pour ne citer que ces quartiers : vous trouverez les magasins à l’Européenne, grandes superettes et même une sorte de Conforama sur 3 étages (Orca) où vous passerez quelques heures dans un cocon avant de sortir le soir dans les restaurants qui fleurissent en ville indien, japonais, chinois, africain européen etc…. et un snack –bar où on peut prendre un dernier verre et écouter de la musique pour tous les goûts et du jazz comme aux US.

orca cameroun orca cameroun2

Douala ma douce, tu as en toi quelque chose qui me fait craquer quelque soit ta facette. On trouve en ton sein une ambiance folle. Trop de choses à dire : entre mes aventures du week-end dernier au marché aux poissons Youpwé, l’aperçu de l’Obama fashion à Bonapriso et mes sorties nocturnes au restaurant Bombay Masala rue Njo Njo (la nourriture y est vraiment délicieuse), il y’a trop de choses à dire et je ne sais pas où commencer….

Il faudrait que j’organise des week-end à thème une fois par mois pour découvrir au mieux cette ville charmante. S’il y’a des guides je suis preneuse….

Gazelle

Publicités

5 réflexions sur “Douala, ma douce…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s